Recherche d’implantations

Les 23, 24 et 25 septembre 1911, trois hommes oiseaux, Kimmerling, Obre et Mouthier, ont émerveillé par leurs prouesses les Roannais et les habitants des communes voisines. Spectacle tout nouveau, un champ d’aviation avait été installé entre la route de Perreux et l’usine à goudron (près du moulin Tampon à Perreux). Kimmerling s’éleva majestueusement, traversa la Loire et s’en revint pour atterrir sur le champ.

Les 21, 22 et 23 Septembre 1912, la fête de l’aviation eut lieu sur le champ de course de Matel, transformé pour la circonstance. Ce furent Roland Garros, Audemars et Raoul Garros (cousin de Roland) qui firent le spectacle. Une souscription permit en 1912 d’acheter un Blériot du type «Traversée de la Manche» baptisé «Ville de Roanne».

En 1912, un meeting d’aviation eut lieu vers le pont d’Aiguilly.

Le dimanche 7 Août 1932, un meeting international d’aviation a lieu au lieu-dit «Les Essarts» sur la commune d’Ouches. L’aéroclub du Roannais, fondé en 1932, présidé par Monsieur Tixier, directeur de l’agence locale de la Banque de France et entouré d’industriels, en est l'organisateur. Deux avions, avec pour pilote Bailly et Rongeat, avaient été affrétés pour donner des baptêmes de l’air. Un pilote d’origine Roannaise, Louis Marcellin, s’était joint à eux. Hélène Boucher, l’une des quatre femmes pilote en France à l’époque à avoir son brevet de transport public, était présente à ce meeting. Marcel Doret, champion du monde d’acrobaties aériennes, fit de brillantes démonstrations.

St Léger sur Roanne

1933 Création de l'aérodrome

C’est à la suite d’une convention signée le 11 Mai 1933 entre l’Etat et la ville de Roanne que fut créé l’aérodrome de Roanne à Bois-Combray sur les communes de Saint Léger sur Roanne, Saint Romain la Motte, Pouilly les Nonains et Riorges.

Le 1er septembre 1935 fut inauguré l’aérodrome municipal par Albert Sérot, député maire de Roanne, à l’occasion d’une grande fête aérienne. Henri Lumière, président de l’aéroclub du Rhône en fut la vedette. Plus connu sous le nom de champ d’aviation de bois combray, il fut pendant de nombreuses années le domaine de l’aviation sportive.

1936 Naissance du club des Ailes Roannaises

En 1936, avec l’avènement du mouvement de l’Aviation Populaire apparut un nouveau club, les Ailes Roannaises, présidée par l’Ingénieur des TPE Boissonnade, dont le siège social est fixé au Café des Négociants, 90 rue Jean Jaurès à Roanne. La Section d’Aviation Populaire des Ailes Roannaise fonctionna de Juillet 1936 à mars 1939. Elle forma 26 pilotes ou mitrailleurs ou mécaniciens navigants et 5 mécaniciens non navigants. La concurrence pour recruter, s’équiper, s’activer, voler, faire des brevets, fut grande. Chacun fonctionna dans un climat de concurrence décente. Cet aéroclub prend à son compte l’exploitation de l’aérodrome. Plus connu sous le nom de «camp d’aviation de Bois-Combray», le terrain qui fut pendant de nombreuses années le domaine de l’aviation sportive est progressivement équipé: sur une surface de 33 hectares est aménagée un bande d’envol de 700 mètres, premier hangar et bâtiments d’exploitation.

Une base école militaire pendant la seconde guerre mondiale

A la veille de la Deuxième Guerre mondiale, une base école militaire prit possession des lieux avec le nom de «aérodrome de Roanne-Renaison». La superficie de la plate-forme est portée à 66 hectares avec des bandes d’envol de 900 mètres orientées dans les vents dominants. Des baraques en bois sont construites et des fermes situées autour de l’aérodrome sont réquisitionnées afin d’accueillir les élèves-pilotes provenant des Sections d’Aviation Populaire. En Juin 1940, tout cela disparaît.

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, surtout en 1943, le terrain est neutralisé par de profondes tranchées, et ne sera remis en état qu’en 1945, après de longs et coûteux travaux de nivellement, avant d’accueillir les activités de Vol à voile et de Vol à moteur. Après-guerre, les Ailes Roannaises ont assuré la gestion des lieux jusqu’en 1971.

1966 La construction d'une piste en dur

En Décembre 1966, le Conseil Municipal de Roanne et le Conseil Général de la Loire décident de prendre en compte la construction d’une piste en dur de 800x30 m et d’un parking de 3000 m2 en sollicitant pour cela une aide de l’Etat. Les travaux débutent en Septembre 1968 et sa mise en service effective en juin 1969. Un balisage lumineux et un équipement radioélectrique sont installés dès le début de l’année 1971 afin d’obtenir le classement de l’aérodrome en catégorie C-AMV (utilisation de nuit et en mauvaises conditions météorologiques).

La Ligne et les agrandissements successifs

C’est en 1970/1971 que le bâtiment administratif avec tour de contrôle est construit. L’aérodrome accède au grade d’aéroport, en juin 1971. Sur demande de la Chambre de Commerce et d’Industrie, une liaison aérienne régulière Roanne-Paris (Orly) est mise en service le 1er Juin 1971. Elle cessera le 30 avril 2002.

Suite à des acquisitions foncières, au nord et au sud de la piste, celle-ci est portée à 1200 mètres, en avril 1973, et la surface d’emprise de l’aéroport est alors de 95 hectares.

1976, réalisation d’un bâtiment de 300 m2 au sol sur deux niveaux destiné à l’aéroclub et au restaurant.

En 1975, un plan national d’équipement aéronautique «horizon 2000» prévoit l’abandon du site de Bois-Combray pour l’implantation d’un nouvel aéroport entre Briennon et Mably. Une étude plus approfondie des besoins prévisionnels et la réaction négative des Collectivités concernées proposent un développement possible des équipements de l’aéroport de Roanne-Renaison.

De nouvelles acquisitions foncières en 1976 donnent à la plateforme une superficie de 110 hectares. La longueur de la piste est portée à 1260 mètres en 1978, à 1320 mètres en 1986, et 1460 mètres en 1987.

Les possibilités actuelles du site permettraient l’allongement de la piste à 1800 mètres. Une nouvelle tour de contrôle fonctionnelle remplace l'ancienne qui avait été construite par les membres du club.

De nos jours

En 2018, la plateforme de l'aéroport de Roanne à Saint Léger sur Roanne se présente ainsi:

  • La gestion est assurée par 4 agents de Roannais Agglomération, qui fournissent un service AFIS et un service SSLIA de niveau 2.
  • C’est un aéroport civil de Classe C Catégorie 2, d’une emprise au sol de 110 hectares.

Il dispose d’une piste de 1460 x 30 mètres bitumée et orientée 02/20 disposant d’un balisage lumineux et d’une piste en herbe de 740 x100 mètres en herbe et orientée 02/20.


Contacts

Aéroport de Roanne
Rte de Combray
42155 Saint Léger sur Roanne